ok ok SELECT * FROM page WHERE chemin ="explic" AND nom="explic" ok ok ok flag2 ok ok ok ok Les Cahiers de la Franc-maçonnerie M
le bateleur
Les Cahiers de la Franc-maçonnerie
Nous contacterMontrer/cacher le MenuMontrer les infos
Ce lien n'accède à aucune page
Le comité des cahiers est un collectif d'auteurs dont les œuvres sont publiées par les éditions Oxus appartenant au groupe éditorial Piktos. Siège social : Z.I. de Bogues, rue Gutenberg - 31750 Escalquens. Tél : +33 (0)5.61.00.09.86 - Fax : +33 (0)5.61.00.09.83
Pourquoi un symbole en haut de chaque page ?
Le point d'interrogation annonce évidemment une question : « pourquoi un symbole différent en haut de chaque page ? » Nous écrivons sur la Franc-maçonnerie et les symboles sont au coeur de la démarche maçonnique. Mieux, sans symboles il n'y a pas de rituel et pas de Maçonnerie. Le comité a donc pensé qu'il était opportun de sensibiliser les visiteurs du site aux symboles, de leur montrer comment des maçons peuvent méditer sur un simple outil, l'image simplifiée d'un temple ou d'une citadelle. Ces pages sont titrées « Explication d'un symbole » par défaut, car un symbole, par nature, ne peut être expliqué. En effet, derrière les quelques sens que nous lui donnons, s'en cache un nombre indéfini. Cela ne signifie pas pour autant que le symbole signifie n'importe quoi. On pourrait comparer le symbole à ces poupées russes que l'on appelle Matriochka, et dire que les sens donnés à un symbole s'emboîtent les uns dans les autres comme les éléments de ces poupées russes. L'analogie est correcte, mais dans le cas du symbole, c'est une variation de niveau et non une variation spatiale. Ainsi un même symbole, par exemple la balance va représenter dans le domaine pratique la comparaison du poids de deux denrées, mais dans les mains de la Justice elle représente la comparaison des arguments et des contre arguments, des preuves à charge et des preuves à décharge, dans une société démocratique les rapports entre la majorité et l'opposition, dans l'esprit humain les possibilité d'équilibre (ou de déséquilibre) entre logique et intuition, foi et raison... En revanche elle ne saurait représenter l'opposition entre guerre et paix, car ces deux états ne sauraient être présents simultanément, bien que dans une politique elle puisse représenter l'équilibre (ou le déséquilubre) entre action diplomatique et action militaire. Certains simplifieront en disant que la balance est symbole de l'équilibre, oubliant le caractère exceptionnel de cet état et gommant du même coup, sa fonction de mesure des déséquilibres, d'autres qu'elle représente l'indécision parce qu'elle penche tantôt d'un côté, tantôt de l'autre, d'autres enfin pour la même raison lui attribueront la versatilité. Ce n'est évidemment pas faux, mais c'est oublier que le plus souvent l'utilisation d'une balance vise à rechercher cet état exceptionnel qu'est l'équilibre. Une dernière remarque s'impose, tout ceci ne s'applique qu'à la balance à deux plateaux, celle qui servait dans les tombes égyptiennes à représenter la pesée des âmes et dont hérita plus tard Saint Michel, l'archange du jugement, car dès que la balance devient automatique, elle perd la plupart de ses fonctions pour se réduire à un simple instrument de mesure du poids.
Ainsi la significatuin du symbole tient à la forme, à la conception de l'objet bien plus qu'à sa fonction utilitaire. Le niveau à poids, que les Romains appelaient perpendiculum, est différent du niveau à bulle que nous utilisons de nos jours, ils ont tous deux la même fonction, mais considérés comme des symboles, l'un ne peut se substituer à l'autre.
Les symboles que vous rencontrerez en haut des pages du site sont les suivants :
Le delta lumineux
Le rayonnage de livres reliés
Le nœud appelé lacs d'amour
Le ciseau
L'équerre et le compas
Le compas appelé maître de danse
Le livre
Le maillet
La citadelle
Le temple